Trinidad

Le 06 mai, arrivée à Port of Spain

La première chose incroyable qui nous est arrivé durant ce voyage est et restera la rencontre avec Kai, le cousin de Zen (notre hôte à saint Vincent) à l’aéroport de Grenade. Durant le vol, il nous explique que Trinidad est une ville riche car productrice de pétrol. La vie est à la hauteur du niveau de vie de ses habitants.

caribbean IMG_1496.Heureusement, nous n’y restons qu’une nuit. Arrivés à l’aéroport, nous cherchons le moyen le plus avantageux de changer les EC dollars qu’il nous reste. Prenez le temps de vérifier chaque agence de change, selon nous la meilleure est celle qui se trouve près de la sortie de l’aéroport et non celles situées près de l’endroit où vous prendrez vos bagages. A trinidad, le duty free est accessible à tous car il se trouve à l’extérieur des accès passagers, c’est certainement la raison pour laquelle il n’est pas très intéressant. Prenez garde à sortir le plus vite possible ou, comme nous, une queue d’une heure vous attendra avant de pouvoir sortir de l’aéroport. Nous nous renseignons au poste d’informations afin de connaître le prix des taxis jusqu’à notre hôtel. L’hôtesse nous annonce USD 60: du vol pour un voyage de 30 minutes. Nous décidons de prendre le bus, comme tout autre habitant de l’île pour un coût de TTD 12 par personne, soit un peu moins de 2 euros…

IMG_1494. IMG_1495. IMG_1497.

Le premier bus nous mène à Port of Spain sans encombre, nous croisons une sublime Mosquée.IMG_1503. Ici KFC livre…

Au terminal de bus de Port of Spain, nous cherchons notre route vers Las Cuevas où se trouve notre hôtel. Nous sommes les seuls touristes au milieu de cette cauhue. Personne ne prête vraiment attention à nous si ce n’est ceux que l’on bouscule avec nos sacs. Nous demandons à plusieurs personnes et parvenons enfin à trouver le bon bus après avoir acheté nos billets. Attention, les chauffeurs ne sont pas autorisés à prendre du cash et ne vous laisseront que si vous leur donnez un billet détachageable en deux parties, qui ressemble étrangement à un timbre. Nous attendons le départ pendant une vingtaine de minutes. La ville est noire de voitures, le traffic est tout simplement catastrophique, tant et si bien que les locaux s’en étonnent. IMG_1499. IMG_1498. IMG_1501.Nous prenons près de trois heures pour sortir de la ville. Nous avons quitté l’aéroport au alentours de 13h30 et n’arrivons à l’hôtel qu’à 19h30. Fort heureusement pour nous un autre couple est arrivé peu de temps avant et la patronne est toujours là. Le couple a payé USD 70 de taxi pour arriver à peine une heure avant nous. Nous grignotons quelques entrées car rien n’est ouvert aux alentours. Notre hôtel est le seul de Las Cuevas et ne propose pas à standing à la hauteur de son prix. Notre chambre est la moins chère et l’on comprend rapidement pourquoi.

Le 07 Mai, Las Cuevas

Au petit matin nous nous émerveillons de la vue qu’offre la terrasse. La plage est très belle est quasiment déserte.IMG_1512.Notre hotelIMG_1513. IMG_1511. IMG_1505. IMG_1508.Des installations sont mises en place de sorte à pouvoir prendre une douche et un déjeuner, vous pourrez aisément y passer la journée. Des postes de contrôle assurent la sécurité sur la majeure partie de la plage et une patrouille fait des aller retour. IMG_1507.Malheureusement, le temps n’est pas de notre côté si l’on considère le temps que nous devons prévoir pour nous rendre à l’aéroport. Nous quittons Las Cuevas vers 13h et nous arrêtons à Maracas pour profiter des nombreuses installations et des petits restaurantsIMG_1515..IMG_1525. Nous souhaitions goûter le traditionnel Back and Shark, suposé être un sandwich chaud de requin. Cependant, les magazines sont formels au sujet de la disparition des requins au large de l’île à force de sandwichs.Nous nous restaurons dans le plus grand établissement. Pour le prix d’un sandwich, vous avez accès à tout ce que vous pouvez y ajouter: sauces, salade, tomate, chutney de mangue épicé, concombre, coleslaw, oignon… 

IMG_1535.IMG_1526.

IMG_1529.

Après ce petit encas, nous essayons de trouver un moyen de retourner à Las Cuevas pour récupérer le short que l’on a oublié. C’est à ce moment précis que nous croisons Jennifer et Douglas (couple rencontré au Concord Falls à Grenade). Ils nous proposent de passer l’après midi avec eux et de nous déposer à l’aéroport. Nous acceptons avec plaisir, une voiture est mille fois mieux que 6 heures de bus. Ainsi, nous nous baladons à travers Trinidad jusqu’à ce qu’ils nous déposent vers 19h.IMG_1538. Il est trop tôt pour nous enregistrer, notre vol n’est pas encore annoncé. Nous nous baladons un peu et prenons de quoi grignoter. IMG_1542.Le Doubles: la spécialité locale, à base de galette de blé, de pois chiche, d’une sauce succulente et épicée. Comme ça, on ne croirait pas mais nous avons rarement mangé quelque chose de si bon!images20h, nous cherchons notre comptoir d’embarquement mais en vain. Nous demandons de l’aide à un agent d’escale qui nous annonce que depuis deux mois, Surinam airways a déplacé son vol du soir à midi. Comment vous dire…

Inconsolable, je ne savais plus comment faire. Devions nous nous rendre au Surinam afin de récupérer notre vol pour Belem? Devions chercher un autre vol? Devions nous attendre le lendemain pour trouver une solution avec la compagnie? La seule chose positive est que l’aéroport dispose d’un accès gratuit au Wifi et les prises électriques sont à disposition. Nous nous installons au premier étage, au pizza boy. Le restaurant ne sert plus mais la salle reste ouverte et éclairée.
IMG_1546.IMG_1547.

Lou essaie de trouver le sommeil mais l’air conditionné est à son maximum. Je passe la nuit sur l’ordinateur. Le prochain vol le moins coûteux va vers Caracas, capitale du Vénézuela. Ce n’était pas prévu mais nous nous décidons rapidement à quitter ce mauvais rêve. Je trouve un moyen de nous loger à moindre coup chez l’habitant qui, par chance, parle anglais et propose de venir nous chercher à l’aéroport, ce qui nous rassure beaucoup. Nous y sommes presque, nous allons pouvoir quitter l’île.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *