Guadeloupe part 2

Le 14 mars

C’est à Sainte Anne que nous avons poser nos serviettes. Il me reste peu de souvenir de mon voyage en Guadeloupe avec ma famille, j’étais tout juste âgée d’une dizaine d’années mais je me souviens avoir brûlée au 3e degré et d’une plage de sable fin où les poissons venaient nager entre mes pieds. Voilà ce que j’ai retrouvé à Sainte Anne.

12-13-14mars13 049

Depuis Sainte Anne, nous avons une vue panoramique sur La Dominique qui semble toute proche. La plage se prête au visite en famille car les eaux sont peu profondes et les poissons font le bonheur des plus jeunes.

 12-13-14mars13 051 12-13-14mars13 050 12-13-14mars13 048 12-13-14mars13 053

Cette plage paradisiaque qui n’a pas de fond et qui regorge d’une faune sous marine qui ravira les plongeurs amateurs de snorkling. Au bord de l’eau, des poissons de couleurs claires se confondent avec le sable, l’eau est chaude et transparente.

12-13-14mars13 058 12-13-14mars13 064 12-13-14mars13 063 12-13-14mars13 062

Aux abords des rochers, de nombreux poissons de toutes sortes se baladent paisiblement sous prêter attention aux nombreux nageurs. Bleu électrique et jaune, blanc tigré de jaune, noir ou blanc nacré, avec ou sans nageoire dorsale, une courte expédition armé d’un masque et d’un tuba vous plongera dans un aquarium exotique géant. Une pure sensation de liberté de mouvement et de quiétude extrême.

Mon seul regret est de n’avoir pas pu emporter un appareil photo étanche pour vous transmettre cette expérience unique.

Nous nous sommes laissés tenter par la spécialité locale: le Bokit. Il s’agit d’un sandwich dont le pain est frit tel un beignet salé, vous pourrez l’agrémenter selon votre goût comme vous pouvez le voir sur la carte. Marius et Sylvie, une adresse incontournable sur la plage de Ste Anne pour le bokit traditionnel, une véritable délice.

12-13-14mars13 071 12-13-14mars13 066 12-13-14mars13 065

Les prix pratiqués sont très abordables et vous déjeunerez aisément pour moins de 5€ par personne.

12-13-14mars13 072 12-13-14mars13 070 12-13-14mars13 067 12-13-14mars13 073

L’ami Mayotte qui nous a appris beaucoup sur la Guadeloupe.

Le 15 mars

Le ciel est dégagé, la journée s’annonce radieuse. Nous nous rendons à la pointe des châteaux, tout près de Saint François. Nous arrivons sur une falaise immense animé de vagues gigantesques qui pourraient faire le bonheur des surfeurs si la mer n’était bordée de rochers contre lesquels viennent s’écraser les vagues.

12-13-14mars13 080 12-13-14mars13 078Un spectacle saisissant qui nous montre encore à quel point l’homme est tout petit au milieu de ce paysage incroyable.

12-13-14mars13 084 12-13-14mars13 083 12-13-14mars13 082

Au sommet de la falaise siège une immense croix de marbre. Les fidèles y grimpent munis de leur chapelet comme pour les aider à gravir cette montagne. Nombreux sont les touristes qui viennent admirer la vue au pied de la croix. Une fois arrivé là haut, le panorama laisse sans voix. Nous nous émerveillons face à toute la beauté de l’île et des îles voisines.

12-13-14mars13 086 12-13-14mars13 08712-13-14mars13 102 12-13-14mars13 088 12-13-14mars13 093 12-13-14mars13 094 12-13-14mars13 095 12-13-14mars13 096 12-13-14mars13 097 12-13-14mars13 098 12-13-14mars13 099 12-13-14mars13 100 12-13-14mars13 101

Nous redescendons ensuite vers la coulée pour prendre un bain de soleil, le soleil est aussi brûlant qu’au premier jour.

Le soir venu, nous avons savouré une immense Daurade cuite à l’étouffé dans des feuilles de bananier, encore une spécialité de Brigitte. Un vrai délice…

Le 16 mars, découverte de Pointe à Pitre

S’il fallait résumer la ville en deux mots, je dirais couleurs et musique. Encore un nouveau visage de la Guadeloupe. Le samedi, la ville est animée de spectacle et les boutiques poussent la musique aussi fort que possible. Un petit tour au marché vous révèlera toute les richesses de l’île, légumes, fruits, épices, poissons, langoustes et fruits de mer ont ici une taille inimaginable pour nous pauvres métropolitains.

16-03 Pointe à Pitre 9 16-03 Pointe à Pitre 16-03 Pointe à Pitre 1 16-03 Pointe à Pitre 416-03 Pointe à Pitre 3  16-03 Pointe à Pitre 5 16-03 Pointe à Pitre 6 16-03 Pointe à Pitre 7 16-03 Pointe à Pitre 8

Pointe à Pitre fera le bonheur des accros du shopping qui pourront y passer une journée entière sans trouver le temps d’en faire le tour.

Nous avons eu la chance de croiser un orchestre célèbre en pleine rue et avons assister à une représentation de danse d’enfants de tout âge sur le thème de l’esclavage. Un véritable moment de bonheur pour les yeux.

16-03 Pointe à Pitre 10 16-03 Pointe à Pitre 11 16-03 Pointe à Pitre 12 16-03 Pointe à Pitre 13

Le 17 mars, la Pointe de la grande Vigie

Nous partons pour le point le plus haut de la grande terre: la Pointe de la grande Vigie. Pour admirer le rocher en forme de tortue, il faut emprunter la porte d’Enfer, une longue route déserte bordée d’arbre sur plusieurs kilomètres. Des espaces sont aménagés à différents niveaux pour permettre d’admirer la vue.

La route est longue mais le spectacle en vaut la peine. Les falaises rappellent celle d’Etretat en Normandie. Sur le site même vous trouverez un vendeur de spécialités créoles: punchs, confitures, liqueurs. Il vous offrira volontiers une dégustation de plusieurs de ses produits.

17-03 Porte d Enfer 2 17-03 Porte d Enfer 3

Nous avons ensuite longé la Anse Bertrand pour arriver jusque Port Louis. Nous y avons poser nos serviettes le temps d’une après midi. Sachez qu’il existe des endroits bien moins peuplés que la plage principale si vous remontez la côte après le cimetière. C’est justement la solution pour laquelle nous avons opté. La plage est située à quelques pas de la mangrove, attention donc à ne pas vous éterniser après le coucher du soleil car les insectes y sont féroces. Port Louis est une ville qui semble hors du temps et hors des circuits touristiques, bien que l’EDF y possède un camps de vacances. Je ne saurais trop vous conseiller de vous y faire discrets.

17-03 Porte d Enfer 5 17-03 Porte d Enfer 4

17-03 Porte d Enfer 6

En rentrant sur Saint François, le soleil nous a offert un dernier cadeau avant de nous quitter .

Le 18 mars, la pluie tropicale.

Journée sous la pluie mais sur la plage de Sainte Anne. Un peu de fraîcheur nous fait du bien. Nous avons découvert que les gros coquillages (les lambis) qui sont vendus 10€ au marché, sont disponibles gratuitement et en nombre dans le petit port de pêche qui se trouve derrière l’espace Etincelle, tout proche du village artisanal.

Attention cependant à ne pas prendre des coquillages trop petits qui vous seront retirés à la douane.

Le 19 mars, encore la pluie

Comme dans toute les zones tropicales, il faut apprendre à faire avec le temps, alors qu’il pleuve ou non nous sortons. Il ne reste que peu de jours pour la plupart d’entre nous, il serait dommage de les gâcher.

Nous partons à la recherche de vanille authentique et prenons la route de Deshaies où Mimi a connu un e dame qui autrefois cultivait sa vanille elle même. Une fois arrivés sur place, nous interrogeons les habitants pour retrouver cette dame. C’est dans sa boutique de bijoux que nous la retrouvons. Elle nous explique que la récolte n’a pas été très bonne et qu’il ne lui reste malheureusement plus une gousse.

Qu’importe, malgré le pluie, nous partons pour la plage. Après un rapide passage à la grande anse, nous allons finalement jusqu’à la plage de la Perle.

la perle CIMG1481

Nous y passons l’après midi, entre pluie et éclaircies, nous admirons cette plage très peu fréquentée qui reste l’une des plus belles que nous avons vu.

Le 20 mars, à la découverte des Saintes

Dernier jour de tourisme pour la plupart d’entre nous. Nous nous levons à l’aube pour nous rendre aux Saintes en bâteau. Départ prévu à 7h15 à Saint François, réveil à 5h40. Le ciel est couvert mais le vent promet de belles éclaicies. Le temps  est très changeant en Guadeloupe, le vent peut apporter de la pluie ou du soleil selon l’heure et l’endroit où l’on se trouve. Vous n’aurez jamais une journée entière de pluie et savourerez certainement de nombreuses journées de soleil plus ou moins nuageuses.

Il faut reconnaître que prendre le bâteau au réveil peut laisser quelques traces sur le reste de la journée. Parmis nous, chacun s’est adonné à sa propre occupation.

20-03 Les Saintes 320-03 Les Saintes 2

L’archipel des Saintes est visitable en deux jours. La majeur partie de ses îlots sont couverts d’une forêt dense qui n’offre rien à visiter.

20-03 Les Saintes 5 20-03 Les Saintes 6 20-03 Les Saintes 7

Vous monterez sans doute au fort Napoléon situé au sommet de Terre de Haut. Je vous conseille de le faire à pieds si votre force physique vous le permet, vous apprécierez d’autant plus la baignade à la plage de Dompierre.

20-03 Les Saintes 15 20-03 Les Saintes 18

Le retour mouvementé a été l’occasion de profiter une dernière fois d’être ensemble.

20-03 Les Saintes 2320-03 Les Saintes 24

20-03 Les Saintes 2720-03 Les Saintes 30

Le soir venu, Brigitte nous a préparé le fameux colombo, plat typique guadeloupéen.

20-03 dernier diner20-03 dernier diner 7

20-03 dernier diner 5

20-03 dernier diner 6

Les lotis au Colombo pour accompagner ce plat délicieux.

Le 21 mars

C’est dans une grande émotion que nous quittons nos copilotes de vacance. Nous avons consacré la journée au ménage et aux dernières courses. Nous nous sommes quittés riches de souvenirs mais non sans larme. Nous avons hâte qu’ils nous rejoignent sur notre route.

20-03 dernier diner 3

Merci de nous avoir aidé à sauter le pas

Le 22 mars, la Cascade aux Ecrevisses

Un petit coin de paradis au milieu de la forêt tropicale, que dire de plus au sujet de la cascade aux écrevisses?

22-03 Cascade aux EcrevissesLa baignade y est autorisée bien que non surveillée. L’eau est fraîche à l’ombre des immenses arbres qui nous entourent. Nous nous baignons rapidement, il est déconseillé de s’éterniser par temps de pluie car l’eau monte rapidement.

22-03 Cascade aux Ecrevisses 12 22-03 Cascade aux Ecrevisses 13 22-03 Cascade aux Ecrevisses 2 22-03 Cascade aux Ecrevisses 3

Les infrastructures sont en harmonie parfaite avec le paysage, un véritable havre de paix. Nous avons la chance d’être arrivés au meilleur moment car à la cascade comme dans l’air de pic nic, nous sommes seuls, ou presque…

22-03 Cascade aux Ecrevisses 1122-03 Cascade aux Ecrevisses 422-03 Cascade aux Ecrevisses 522-03 Cascade aux Ecrevisses 722-03 Cascade aux Ecrevisses 922-03 Cascade aux Ecrevisses 1022-03 Cascade aux Ecrevisses 1

Le 23 mars, anniversaire de Lionel

Après une après midi à la plage, nous avons savouré un gâteau à l’ananas accompagné d’une excellente bouteille de champagne.IMG_0694 IMG_0698 IMG_0704

Le 24, 25 et 26 mars

Nous ne nous sommes que peu déplacés durant ces trois jours. Nous avons donné un coup de main pour la maison et avons fait quelques balades à Raisin Clair et à Sainte Anne.

Le 27 mars, l’Anse à l’eau

C’est au bout d’une piste chargée de poussière que nous sommes arrivés à l’Anse à l’eau, étape de trek bien connu des guadeloupéens croyants et pratiquants.

IMG_0705IMG_0712 IMG_0719 IMG_0710En cette période de fête de Pâques, nombreux sont ceux qui se sont déjà installés.IMG_0707

Le site possède ses propres piscines à débordement naturelles qui patissent malheureusement des fêtes pascales.

IMG_0711

Nous nous offrons une marche le long du littoral. L’endroit est si désert qu’il nous donne le sentiment d’être seuls au monde.

IMG_0718 IMG_0715 IMG_0716 IMG_0717

Très seuls…

Le 28 mars, le saut de la Lézarde ou la journée de sport

Deux heures de route, 40 minutes de marche sur une piste de boue en pente, plus ou moins tracée au milieu d’un luxuriante forêt tropicale.

IMG_0796 IMG_0784 IMG_0786

Eviter les tongs qui vous ferons glisser et risquent de vous meurtrir les pieds. Eviter vos baskets préférées qui seront bonnes à jeter une fois remonter de cette aventure.

Vos meilleures armes seront une bonne paire de chaussures de randonnées, que nous n’avions évidemment pas prise avec nous; le cas échéant, j’ai fini par opter pour la solution la plus simple: pieds nus. Croyez le ou non, on glisse moins même si la boue qui d’immisse entre les orteils donne une sensation très étrange.

Arrivé au bout de ce périple, une nouvelle découverte incroyable.

IMG_0722 IMG_0751 IMG_0750 IMG_0723 IMG_0766

Après ce périple, nous sommes retournés à Deshaies afin de nous reposer un peu et profiter encore une fois du coucher du soleil. Cette fois, nous n’étions pas seuls…

IMG_0800 IMG_0799 IMG_0805 IMG_0801 IMG_0804 IMG_0802

 

Le 13 avril, Bouillante

Située en Basse Terre, aussi connue pour la plage de Malendure et la réserve Cousteau (elle même située sur îlets de Pigeon), le lieu a été pour nous une découverte sans pareil.

Encore une fois, impossible de vous transcrire cette expérience sans les photos que nous aurions pu prendre avec un appareil étanche; cependant, les quelques clichés qui suivent ne manqueront pas de faire naître en vous l’envie de partager ce moment incroyable.

Sur une plage de sable noir, vous profiterez comme nous de la tranquillité qu’offre le petit morceau de plage qu’offre le site de Malendure.

En face, la réserve Cousteau semble tenir ses promesses puisqu’un nombre incroyable de bateaux font le voyage depuis la grande plage.

De notre côté, sur les conseils de nos guides du jour Carole et Jérôme, nous préférons le calme de la petite plage et profitons de la richesse sans précédent de la faune et la flore sous marine.

Armés de palmes et de tubas, nous plongeons sur les yeux grands ouverts vers la quantité innombrable d’espèces de poissons. Nous croissons de nombreux oursins noirs, prenons garde en approchant les algues urticantes et nous émerveillons de la grâce des quelques tortues.

Le plaisir de la découverte de Sainte Anne prend tout son sens dans ce lieu où les poissons sont de taille adulte et évoluent sans même prendre garde à votre présence. Un moment incroyable…

Nous ne remercierons jamais assez Carole et Jérôme de nous avoir fait partager leur passion pour la Guadeloupe et toutes ses richesses.

 

6 réflexions au sujet de « Guadeloupe part 2 »

  1. Quelles vacances sublissimes !! Rooo la chance ! J’en bave d’envie devant mon écran, la polaire sur le dos et l’écharpe bien mise autour du cou pour pallier à la « fraîcheur » (si je puis dire^^) de la Savoie !
    Continuez à nous émerveiller c’est le top !!
    Il manque les photos ma belle, hâte de les voir, tellement les paysages doivent être à couper le souffle !!!!!

  2. Super ces articles! ça nous permet de nous évader un peu en attendant notre tour. Contente de voir que l’adresse vous a plu et que les chaises sont toujours en plastique :-). Profitez en bien. Bises

  3. C’est un récit digne des livres touristiques (style routard), il nous conseille bien et surtout nous donne envie d’y aller, comme l’a précisé marion il manque les photos.
    J’ai hâte d’avoir les commentaires de ceux qui ne vont pas tarder à rentrer et de voir les photos que j’espère Mehdi a pris.
    Je regarde le prix des billets d’avion au cas !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Bisous Djamila

  4. C’est avec beaucoup de retard, que je prend le train en marche, pour suivre sur la toile ,votre voyage autour de notre planète .
    Cela fait un bien fou de voir ces magifiques paysages et de lire vos récits ,je penses vite rattraper mon retard .J’en suis qu’a la Gualeloupe 2 .
    A bientot .Bises à vous deux .

  5. Salut les jeunes tourtereaux, cela fait un petit moment que je n’ai pas regardé votre site et je suis désolée. Enfin il m’a bien fallu deux heures pour rattraper mon retard et je peux vous dire que j’en suis restée « bouche bé » commentaires extra et photos sublime une vraie artiste dans le domaine du tourisme. Que c’est domage que je ne puisse pas être une souris pour me glisser dans votre sac à dos. J’oublie tout avec vous, enfin continuez à m’emerveiller, j’attend la suite avec impatience Gros bisous à vous deux , nounou t’as besoin de dinero pour que je puisse t’envoyer pour te faire faire une coupe… ah ah ah, à très bientôt les tourtereaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *