Singapour

Singapour a soufflé ses cinquante bougies d’indépendance le 9 août 2015, quelques mois après le décès de Lee Kuan Yew, fondateur et héros de l’indépendance de l’archipel. Celui qui a gouverné le territoire comme on gère une entreprise, a souvent été dépeint comme un « despote pragmatique ».singapourVous serez surpris d’apprendre que le rêve d’un seul homme ait donné naissance à une mégalopole de cette taille et de cette puissance. Le territoire n’était pas la hauteur des projets pharaoniques des architectes alors il a été artificiellement étendu afin d’accueillir des projets de constructions toujours plus grands. Singapour est aujourd’hui l’un des états les plus riches du monde, l’une des capitales économiques de l’Asie, l’un des trois  ports les plus importants en termes de trafic maritime et un modèle tant économique que social. Lee Kuan Yew a su reconnaître le besoin de cohésion sociale et Singapour est caractérisé par ses politiques généreuses envers les pauvres et les classes moyennes. Un taux d’imposition particulièrement bas (8%) permet aux travailleurs de profiter pleinement de leur revenus et de consommer en profusion. La vie y est donc exceptionnellement hors de prix. A moins de manger des nouilles instantanées 3 fois par jour, en sachant que 1€ vaut environ 1,51SGD, comptez au minimum 70 SGD/jour/pers pour l’hébergement et les repas. money-singaporeUne politique anti-tabac qui vous donnera envie d’arrêter de fumer (SG$ 13 le paquet de Marlboro et des espaces fumeurs stricts).26ac22d400000578-0-image-a-66_1426468982946800px-flag_of_singapore-svgLe drapeau national de Singapour se compose de deux bandes horizontales égales: une rouge et une blanche. La couleur rouge symbolise la fraternité universelle et l’égalité des hommes, le blanc pour la pureté et la vertu. Dans le coin supérieur gauche l’on trouve un croissant de lune blanc et cinq étoiles blanches qui forment un cercle. Le croissant de lune représente une jeune nation montante et les cinq étoiles symbolisent des idéaux de Singapour: la démocratie, la paix, le progrès, la justice et l’égalité. La conception du drapeau a tenu compte des différents groupes ethniques. Ainsi, le rouge a été choisi pour la population chinoise, car il s’agit d’une couleur traditionnelle de chance dans la culture chinoise et est synonyme de courage dans la tradition malaise. Le blanc a été choisi comme la couleur de la pureté dans la culture malaise.
dsc_0286Amoureux de la fête et du shopping, préparez vos économies, vous voici arrivés au paradis. Pour ce qui est des arts, de la culture et de l’histoire, il faudra prendre votre mal en patience, c’est le gros point faible de cette mégalopole. 2016-11-05-08-08-09Centres commerciaux, restaurants, bars, activités ludiques, tout est fait pour vous divertir. Orchad road est un concentré de ce que vous pouvez trouver, allant du Louis Vuitton au H&M, en passant par toutes les marques que l’on connaît en Europe et encore plus que l’on ne connaît pas.

La population est un savant mélange de culture et de tradition, un melting pot qui ne se mélange pas pour autant. Une rigueur presque autoritaire définie une harmonie saisissante entre les communautés. Les fêtes religieuses ou nationales sont célébrées par tous sans pour autant observer un jour de congé. La population est essentiellement composée de travailleurs expatriés ou locaux, qui investissent les bars de la ville dès la fin de leur journée.   dscn5859dsc_0293Découverte du Raffles hôtel, lieu historique de la création du cocktail Singapore Sling, que je vous déconseille car son prix (SG$ 31) n’est justifier que par le sac de cacahuète qui se trouve à disposition. dscn5860Bar du Spago, situé dans la tour 2 du Marina Sand, vous pourrez y siroter un verre sans avoir à payer un droit d’entrée contrairement à ses voisins.2016-11-04-14-27-14Les lumières de la ville ne semblent jamais s’éteindre, grimpez ver l’Altitude bar pour une vue à 360° ou au Spago sur la terrasse du Marina bay pour profiter du luxe de la vie singapourienne sans avoir a payé un droit d’entrée. Un tour sur l’île de Sentosa pour une petite baignade ou une après-midi dans l’un des beach club.dscn5856 dscn5858 dscn5862 dscn5865 dscn5868 dscn5870Une gastronomie qui n’a rien à envier aux capitales mondiales, du très bon, du très cher, même la street food ou les snacks ne se suffisent pas d’un petit budget. Visiter les foodcourts dans les différents mall. Discuter avec les habitants, les chauffeurs de taxis, demandez leur quels sont leur bonnes adresses et vous découvrirez les charmes de la vie nocturne.

Dîner au Ubin seafood, l’un de ses nombreux restaurants qu’il faut connaître pour en profiter. Perdu au milieu d’un ensemble immobilier qui semble abandonné, entouré de garages qui malgré l’endroit répare des voitures de sports de grandes marques. Des bouteilles de Petrus en guise de décoration et une cave à vin ouverte sur la salle de restauration. Pour le reste, ce sera chaise et couverts en plastique. Certainement le meilleur steak de la ville. On y déguste aussi d’excellents fruits de mer. Petit conseil, le homard se réserve à l’avance. Réservation appréciée pour ne pas dire obligatoire.

2016-11-05-08-56-54-42016-11-04-14-04-10 2016-11-04-14-04-18Sashimi de homard d’une fraîcheur incontestable.2016-11-04-14-07-34Coûteux à l’aïl de la taille d’une main, du jamais vu pour nous. 2016-11-04-14-07-39 2016-11-04-14-41-30Soupe de homard réalisée avec la carcasse du homard dégusté en sashimi.

Dîner avec Anne-So et Romain dans un food court proposant diverses spécialités situé dans la Marina Bay. Prenez le temps d’une photo face au mer-lion, symbole de Singapour2016-11-02-17-14-57-1 dsc_0288dsc_0289

La chaîne taïwanaise Din Tai Fung propose de délicieux raviolis vapeur, nouille et autres délices de Taïwan, le tout fait maison et sous vos yeux.2016-11-05-09-06-41Crêpe croustillante au canard.2016-11-05-09-13-26Nouille maison dans un bouillon au saveur de bœuf bourguignon2016-11-05-09-13-18 2016-11-05-09-11-34 2016-11-05-09-11-30Nombreuses sont les bonnes adresses dans cette ville considérée comme gastronomique. tout y est particulièrement bon. Nous y avons goûté le bœuf de Kobe (Seizan, au Wisma Atria SG$ 48) et d’autres spécialités japonaises mais aussi un barbecue coréen au Supulae dans la rue des robes de mariées (Tanjong Pagar Road).dscn5853 dscn5854 2016-11-07-02-35-20-1 2016-11-06-15-11-34 2016-11-05-15-51-25Vous l’aurez compris, ici on mange, on essaie, on goûte, on savoure, on profite…

Les transports marquent vraiment la différence avec un système de carte rechargeable permettant de payer un trajet défini à l’avance ou simplement comme un système de carte de crédit. Le transfert à l’aéroport est le moins cher de tout ce que l’on a connu jusque là (SG$ 2,60).