Vang Vieng

S’il y est une étape dont vous pourrez vous passer, c’est certainement celle-ci, n’étant pour nous qu’une escale entre Vientiane (bus vers Vang Vieng 60000kip/p) et Luang Prabang (bus de nuit depuis Vang Vieng 100000kip/p). Bien qu’elle soit une escale agréable pour sa nature luxuriante et l’atmosphère détendue qui y règne, comme partout au Laos, Vang Vien est avant tout une destination de backpacker, et plus précisément de voyageurs avides d’alcool, de fête et d’overdose. vangvieng_mapL’activité phare de la ville est le tubing, autrement dit, vous dans une bouée allant de bar en bar au grès du courant. L’ivresse débute assez tôt, à croire que les jeunes n’ont pas encore décuvé de la veille. Dis comme ça, ce n’est pas très attirant mais le cadre de cette bourgade est vraiment agréable. Nous avons profité de l’occasion pour jouer aux touristes le temps d’une journée Kayak, tubing dans une grotte et le grand saut au blue lagoon (120000kip/p).dscn7119 dscn7159 dscn7147 dscn7141 dscn7140 dscn7136 dscn7131 dscn7121 dscn7120 De grands hôtels prennent peu à peu la place des auberges et autre bed & breakfast au bord de la rivière. Nul doute que les ponts en bambous laisseront bientôt place à des infrastructures bien plus développées. Espérons que le cadre enchanteur sera préservé. Suite à de nombreux incidents, les autorités ont fait table rase en 2012 et seul le bar Sakura accueille encore les dérives festives des touristes comme des locaux. dscn7177 dscn7179Les bar restaurants proposent désormais une version bungalow beaucoup plus soft où il fait bon de siroter un jus de fruit dans un hamac au Smile Beach.  dsc_0504dscn7173 dscn7167 dscn7175 dsc_0506 Sur les rives du fleuve, le temps semble s’être arrêté. Au bout de ce pont, les locaux et quelques rares touristes se prélassent à l’abri de petites cabanes ou autour des tables sur plate-forme pour ne pas dire radeau.dscn7105dscn7115 dscn7116