Muang Khua

Située non loin de la frontière vietnamienne, notre escale à Muang Khua ne devait durer que quelques heures mais l’organisation des transport en a décidé autrement. Pour commencer, le bateau de Muang Ngoi qui part tous les matins pour rallier Muang Khua, ne part que si un certain nombre de passagers se partagent les frais avoisinant le million de kip. Ainsi, moins vous êtes, plus c’est cher. !dans notre cas, nous étions 7 et avons donc payé 150000kip/p. lao vietLa ville de Muang Khua ne présente pas d’intérêt réel, on pourrait même s’inquiéter lorsque l’on découvre ce décor désœuvré et que l’on croise les regard des habitants qui semblent se demander pourquoi nous arrivons là.muang-khua-a muang-khua-b muang-khuaPourquoi dédier une page à cette ville me direz vous. Et bien à force de rencontre, nous avons découvert que Muang Khua est une destination idéale pour le trek. La plupart des voyageurs viennent pour organiser une marche de 2 à 3 jours à la rencontre des minorité puis poursuivent leur route dans le Nord vers Luang Namtha ou Oudom Xay. Pour en savoir plus, vous pouvez visiter « le site de la ville » étrangement pris en charge  par une agence de voyage…  lao viet1

Dîner chinois, canard...

Dîner chinois, canard…

Sachez aussi que des bus reliant Muang Khua à Dien Bien passent toute la journée, sans horaires précis et sans possibilité d’acheter un ticket. Il vous suffit de vous installer au croisement des routes et d’attendre qu’un bus passe par là portant l’affiche de la bonne destination. Ne perdez pas votre temps à aller à la gare routière, elle n’est plus d’usage et ne vous sera d’aucune aide. vous pouvez vous rendre aux centres d’information qui vous indiquera par où passent les bus allant vers Dien Bien.

Le bus du matin, 60000kip/p

Le bus du matin, 60000kip/p

Un début de voyage prometteur

Un début de voyage prometteur

ça sourit déjà moins...

ça sourit déjà moins…

lao viet4

On cherche encore un signe de joie...

On cherche encore un signe de joie…