Kampot, le pays du poivre

Une étape que nous avons décider d’ajouter à notre itinéraire alors que nous étions en Malaisie. La petite ville de Kampot est une réelle bouffée d’air frais après la folie de la capitale. La ville ne présente aucun attrait réel à première vue mais sa tranquillité est très reposante. Il existe, comme souvent, un quartier populaire autour du marché et un quartier touristique sur les rives du fleuves, à l’ancien marché. Il est facile de s’y repérer avec les ponts, le nouveau ou l’ancien, puis le numéro des rues.map-kampotdscn6021dscn6020 dscn6024Mention spéciale pour notre charmante guesthouse l’Eden Eco Village (US$25/nuit) proposant de petits bungalows charmants offrant chaque jour un plus beau couché de soleil appréciable depuis la petite terrasse privée, lové dans son hamac.2016-11-10-11-37-20dscn6040dscn6048 Possibilité de louer des vélos à discrétion. Les cuisinières ont un véritable talent et ce n’est pas plus cher qu’ailleurs. Certes, vous n’êtes pas au centre de la ville mais vous  pourrez vous y rendre sans gros effort et ainsi profiter de l’aurore au chant des oiseaux. Pour une visite des plantations de poivre plusieurs options s’offre à vous mais les plus grandes ne sont accessibles qu’en tuk-tuk. Nous avons opté pour l’une des coopératives qui se trouve à la sortie du nouveau pont : Farmlink.dscn6025dscn6033dscn6032dscn6031dscn6030dscn6029dscn6028dscn6026 Le poivre de Kampot est connu dans le monde entier et dispose même d’un AOC. Nous avons eu l’occasion de découvrir la chaîne de production, le contrôle qualité, l’emballage et même l’étape de dégustation. La coopérative permet aux producteurs de vendre leur poivre au meilleur prix et d’assurer la vente de leur production.