Caracas


Le 08 Mai, découverte d’une autre civilisation

A la sortie, nous apercevons Manuel et sa femme, un véritable soulagement. Nous nous rendons rapidement à la maison pour un petit déjeuner frugal et une énorme sieste. Sur la route, nous découvrons l’environnement. Nous posons de nombreuses questions au sujet de toutes les jolies petites maisons colorées que nous apercevons.0101_caracas_9267-35348360 IMG_1550. IMG_1556. IMG_1554. IMG_1561.

Arepas, petite galette de farine de maïs qui constitue la base des repas vénézueliens.

Il s’agit des barrios, l’équivalent des favelas. Morella et Manuel nous expliquent la situation du pays et nous exposent leur point de vue au sujet de leur ancien président Hugo Chavez. S’il y a quelque chose qu’il faut savoir, c’est que la vie politique rythme celle des vénézuéliens. Pour ou contre, chacun aura toujours un avis sur la question. D’ailleurs, en y regardant à deux fois, le pays semble toujours être en cours d’élection. Il y a des affiches et des peintures partout! La séparation entre les riches et les pauvres est indescriptible, il est difficile de ne pas avoir un avis sur la question. 140ec4cpetare-carcas-venezuela-619p.

Ne parlant pas un mot d’espagnol, nous décidons de rester à la maison afin d’organiser le reste de notre voyage. Morella et Manuel nous expliquent qu’il n’est pas prudent pour nous de sortir seuls. Morella sera notre guide pour les quelques jours que nous partagerons.

Caracas a une histoire sans pareil et les quatorze années que Chavez a passé au pouvoir divisent le pays. A force de discussion, l’heure du dîner arrive. Empanadas! IMG_1563.

Les empanadas, sont des chaussons farcis avec tout ce que vous pouvez imaginer, dans notre cas, il s’agit de légumes au curry, un délice!

Le 09 Mai, le choc des cultures

Morella nous a préparé des pancakes pour le petit déjeuner. Lorsque nous nous réveillons, leur fille Sol est déjà à l’Université et Manuel est parti travailler. Il est responsable des réunions de rédaction pour un quotidien d’opposition. Tout s’explique…

IMG_1566.

IMG_1577.

La vue depuis le salon

Nous nous préparons rapidement avant de nous mettre en route. Nous prenons le métro qui se trouve à deux pas de la maison et nous étonnons de la très haute qualité de leur service de transport. Le ticket ne coûte que 1,6 bolivars, soit l’équivalent de rien du tout… Nous arrivons dans le centre de Caracas. Morella nous conduit dans un endroit qu’elle apprécie particulièrement et qu’il permet d’avoir une vue panoramique sur la ville.IMG-20130509-00231. Le parc Zamora a été construit par l’un des président du Vénézuela. Ayant fait ses études en France, il est tombé amoureux de nos parcs et les a exporté dans son propre pays.IMG-20130509-00236. IMG-20130509-00252. IMG-20130509-00262.Plaza de VenezuelaIMG-20130509-00240.

Hugo Chavèz est très aimé par une grande partie du peuple car, à l’image de Simon Bolivar le libérateur, le défunt président a mis en oeuvre un important plan pour la réhabilitation du pays et s’est efforcé à fournir des logement à tous les habitants qui manquaient de moyen. Le problème est que ces habitations ne sont pas entretenues et qu’elles ne sont pas encore assez nombreuses pour permettre à chacun d’avoir un toit. Le pays n’est pas pauvre, très important producteur de pétrol, ici l’essence est la moins cher du monde, vous pouvez faire deux pleins pour le prix d’un café ou le prix d’une baguette.IMG-20130509-00239.

Morella nous raconte une quantité incroyable d’anecdote, comme le jour où Chavèz a décidé que Christoph Colomb ne méritait pas d’avoir sa statue dans le pays car il est venu pour voler les terres et anéantir les indigènes. Ainsi, comme chaque dimanche durant son mandat, Chavèz a annoncé sur la chaîne du Président, que la Christoph Colomb n’aurait plus sa place, ce fut chose faîte le lendemain.

IMG-20130509-00244.Comme vous pouvez le constater, il manque quelque chose au sommet.

Nous constatons l’état indescriptible des voitures, impossible de comprendre comment elles peuvent encore rouler.IMG_1581. IMG_1568;IMG-20130510-00266.

Ici, le contrôle technique n’existe pas, les assurances et le permis de conduire n’ont pas vraiment de règlementations n’ont plus. Ainsi, contrairement à toute autre pays sur terre, les voitures prennent de la valeur avec le temps.

Nous récupérons Manuel au travail est rentrons. Après le dîner, il nous annonce qu’il va préparer du pain frais pour notre petit déjeuner du lendemain. C’est sa grande passion. Morella est chef patissière, elle ne travaille que sur commande en attendant de pouvoir ouvrir leur petit coffe shop.

IMG_1592. IMG_1600; IMG_1614.Le 10 Mai, les alentours de la capitale

Après avoir savouré le pain de Manuel, Morella évoque une petite ville à l’écart de Caraces où les locaux aiment venir se promener le week end. IMG_1618.

Un petit oiseau est venu chanter sa sérénade à la fenêtre du salon.

IMG_1620.

Trucs et astuces: si comme moi vous portez un bijou de valeur que vous ne pouvez pas retirer, envelopper le d’un ruban. Il serait dommage de se faire couper la main pour un bracelet…IMG_1621. IMG_1623.

Nous nous retrouvons dans les bouchons et nous découvrons l’immense minaret qui surplombe la ville. Cette mosquée est d’une incroyable beauté.

IMG-20130510-00275.

Impossible de retrouver le nom mais l’endroit parfait pour une balade reposante et sans risque se trouve non loin de Las Trinidad.

IMG-20130510-00282; IMG-20130510-00289;Sur une seule colline, barrio est maison de luxe se côtoient.

IMG-20130510-00291.IMG-20130510-00296. IMG-20130510-00292;

Pour information, il est interdit de fumer et de porter une arme dans la plupart des lieux publics…

IMG-20130510-00300.Nous retournons ensuite en ville en attendant que Manuel finisse le travail et que les bouchons se calment un peu.

IMG-20130510-00304.Nous croisons un évènement organisé autour de la gastronomie internationale, nous mourrons de faim mais rien ne semble assez apétissant. Nous nous laissons tenter par des petit friand fris fourrés au fromage, une spécialité locale encore une fois, proposés avec de la confiture de vin. Miam!

En attendant Manuel, nous allons boire un verre dans un bar très fréquenté par les étudiants de Caracas.IMG-20130510-00307.

Le 11 Mai, activités proposées en ville.

Nouvelle journée, nouvelle recette. Ce matin Morella a préparé des empanadas de poulet pour Lou et au fromage pour moi. Contrairement à ceux dégustés le premier soir, ces beignets sont frits. Manuel et moi partageons une passions commune pour le corossol, nous avons eu la chance d’en trouver la veille.IMG_1624. IMG_1625. IMG_1626. IMG_1628.

Morella nous fait visiter le Parque Los Chorros. Sur la route, nous croisons les messages politiques et les voitures hors du temps. Les bâtiments récents semblent avoir été posés là par erreur.1640. IMG_1630. IMG_1635. IMG_1636. IMG_1637. IMG_1639. IMG_1641.

A proximité de la ville de Caracas, le parc de Los Chorros propose un environnement très particulier mêlant chants des oiseaux et cascade. Seuls les enfants sont autorisés à se baigner afin d’éviter tout débordement.IMG_1644. IMG_1646. IMG_1650.Nous croisons un bâtiment pas comme les autres: le plus grand squat du monde.IMG_1652.

Cliquez ici: A VOIR ABSOLUEMENT !!!!

Après cette petite balade, nous nous rendons au téléphérique afin d’admirer la vue de toute la ville. Prenez soin de prévoir une veste ou un gilet car il fait assez frais là haut. La vue est vraiment impressionnante, la ville semble sans limite.IMG_1657. IMG_1656. IMG_1660. IMG_1661. IMG_1664.Cet hotel en rénovation est en travaux depuis plusieurs dizaines d’années. Un proget que le gouvernement semble avoir mis de côté.

Le 12 Mai, préparatifs

Dernier petit déjeuner, dernière chance d’apprendre à faire les arepas.IMG_1665. IMG_1666. IMG_1667. IMG_1669.C’est notre dernier jour en ville avant notre périple dans la jungle. Nous avons eu la chance de trouver une formule moins chères que celles proposées par les grandes agences. Nous préparons nos sacs et profitons de l’aacès que nous avons à internet pour prévenir nos familles, nous ne serons pas joignables pendant une semaine. Nous avons écouté le perroquet de la voisine s’égosiller pendant une bonne heure.

IMG_1673.

Le soir venu, nous nous rendons au terminal de bus Rodovias pour prendre la route vers Maturin. IMG_1684.

 

Une réflexion au sujet de « Caracas »

  1. We loved to have you with us! And also love this post.
    I realize that I need a new apron 🙂

    Best wishes for you both.
    Stay safe, we hope to see you again soon.
    Take care

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *