Rio de Janeiro

Le 18 Juin, en route pour Rio

Nous nous levons de bonne heure afin de prendre le bus qui nous mènera à l’aéroport. Notre transfert devrait nous prendre toute la journée. Nous arrivons tard, il fait déjà nuit. Vitor notre nouvel hôte vient nous chercher à l’aéroport mais le traffic nous retient près de 2h. Nous arrivons à Leblon, tout près de la favela de Vigdigal. Nous nous endormons au son des vagues.

Le 19 Juin, les plages de Rio

Emerveillement total au réveil, Rio est à la hauteur de nos espérances.  Nous nous équipons pour longer les célèbres plages de la ville. Notre maison est située en face du Sheraton qui de l’extérieur ne semble pas avoir conservé son caractère luxueux

A CLou se fond dans la masse.B Vue des plages de Leblon et d’Ipanema E H G F Les chemins pavés qui bordent la côte sont incontournables. Nous avons même vu des hommes les mettre en place un à un à l’aide d’un simple marteau.J De l’autre côté de la plage, une autre avancée de terrain permet de prendre de sublime photo du paysage.KNous arrivons à Coppacabana, la plage n’est pas aussi belle mais elle est bien plus fréquentée que ses voisines. Nous poursuivons notre marche jusqu’au centre et revenons ensuite par la ville afin de rentrer. Nous prenons le temps de nous rafraîchir dans un bar afin de regarder le match Brésil-Mexique.

Le 20 Juin, Corcovado

Le temps est couvert, pas idéal pour visiter le site du Cristo Redendor, marque de fabrique de Rio. Nous tentons tout de même notre chance. Nous prenons deux bus et une heure et demi plus tard nous voici arrivés sur site. Nosu découvrons les prix scandaleux du téléphérique qui mène au sommet (46 RIs par personne) qui ne comprend pas le prix de l’accès à la statut (19 RIs pp). C’est dans une grande déception que nous faisons demi tour. Une journée comme celle-ci nous coûterait l’équivalent de 4 jours de repas si nous souhaitions jouer les joyeux touristes. Heureusement, nous découvrons quelques rues bien cachées où la vue est imprenable et surtout gratuite! L M N

Nous poursuivons notre marche jusqu’au soir à travers la ville et finissons le parcours en bus.

Le 21 juin, de l’autre côté de la montagne. 

Pour notre dernier jour, nous décidons d’aller visiter l’autre côté de la ville, Barra de Tijuca. Une plage longue de 15kms. Le ciel n’est toujours pas clément mais au moins il ne pleut pas.1 2 3

Nous passons notre dernière soirée dans la favela de Vidigal, l’ambiance est à la fête.2 1 3

3 réflexions au sujet de « Rio de Janeiro »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *