Atins

Le 2 juin, l’arrivée à Atins

Ayant quitté Caburé, nous arrivons sur l’autre rive et sommes pris en charge par un autre camion qui nous dépose chez Tia Rita. Nous ne sommes pas seul, Bruno, un français brésilien, installé depuis peu à Atins, nous raconte son parcours et nous indique ce que l’on peut faire au village. Nous arrivons à notre pousada, acceuillis à bras ouverts par Rita dans sa maison, nous nous installons. Nous rencontrons Francisco, guide local, qui nous propose un trek d’une journée dans les dunes pour 30 Rls / pers. Nous acceptons rapidement et fixons le tout pour le lendemain matin 7h. Nous allons jusqu’à la plage et admirons l’immensité de l’espace et le vide qui l’habite.8 7 L’Océan Atlantique n’offre pas un bleu remarquable mais l’eau semble tout de même propre sur la rive. Nous retournons sur nos pas pour préparer le déjeuner-diner. Bruno nous confirme ce que nous pensions, impossible ici de trouver des produits frais. Heureusement, nous avons pris quelques légumes et du fromage avec nous. Nous complétons nos achats et rentrons nous reposer avant notre marche du lendemain.

Le 3 juin, le désert paradisiaque

Réveillés peu avant 7h, nous prenons le petit déjeuner avant de partir. Francisco est là et nous presse de peur qu’il fasse trop chaud ensuite. Nous nous équipons de notre appareil photo, maillot de bain et tong avant de nous mettre en route. Nous nous arrêtons dans une boutique pour nous armer de 3 litres d’eau. Après moins d’une heure de marche, nous sommes en nage. Nous marchons à travers quelques étangs, traversons des paysages de plus en plus désertiques jusqu’à ce qu’apparaissent les dunes de sable blanc au loin.1 2 3 5 4Le temps est couvert et il y a du vent, mais marcher dans le désert sous le soleil aurait été suicidaire… Il nous faut près de 3h heures pour atteindre le lagon tropical, un décor indescriptible, une véritable apparition au milieu d’un désert irréel.768 10 11 13 12

L’eau est assez profonde bien que la pluie ne soit pas tombée depuis près d’une semaine. Une découverte qui restera à jamais gravée dans nos mémoires, une oasis, un mirage, un rêve éveillé…9 14 15 16

Francisco nous parle du prix des terrains à Atins, qui a été multiplié par 10 en quelques années, avec l’arrivée des visiteurs et des investisseurs étrangers. Nous peinons à quitter ce lieu merveilleux afin de nous rendre au restaurant Cantinho de Lençois. Caché au milieu des dunes, cet endroit offre de délicieux plats de poissons et de crevettes pour 25 Rls/ plat. Les plats de poissons sont servis assez généreusement pour deux personnes.

Prenez ensuite le temps d’une petite sieste dans un hamak avant de retourner vers Atins. Nous ne sommes de retour que vers 18h, encore rassasiés de notre déjeuner. Nous partageons notre expérience avec un groupe de trois autres français-libanais qui ont visité un autre lagon. Nous partageons ensuite un verre avec l’un deux, repartant pour Paris dans quelques jours, et nous racontons nos histoires.

Nous sommes abordés par un homme en quad qui nous propose un voyage en speed boat le lendemain pour Barreirinhas pour 50 Rls/ pers. Nous préférons tenter la route par Caburé pour rejoindre Paulino Neves, conseillé par Franco à Sao Luis. Nous comprenons que nous sommes repérés et qu’il nous faut vite nous décider sur la suite de notre voyage.

Plus tard dans la soirée, on nous propose un voyage en bateau vers Caburé pour 25 Rls/ personne. Nous évoquons le prix réel (10 à 12 Rls/ pers) et le guide nous affirme qu’il n’est pas possible de trouver ce type de prix. Faîtes bien attention, il va de soit que d’autres personnes tenteront de vous vendre le voyage pour plus cher, c’est la loi du tourisme… Par chance, Rita nous a présenté Fernando, qui nous propose de nous conduire à Parnaiba pour 100 Rls /personne en 4×4. D’après nos sources, son prix n’est qu’à 20 Rls de plus que le trajet à effectuer en transport en commun, avec 3 changements. Nous partirons donc avec lui depuis Caburé mercredi matin.

 Le 4 juin, préparatifs

Après avoir saluer nos 3 compatriotes, nous nous occupons de nos valises. Lessive, tri, rangement, infos sur Parnaiba, nous restons à la pousada presque toute la journée. Il fait trop chaud pour travailler…

1

17

Pendant ce temps là, je vous laisse découvrir la maison et faire connaissance avec Rita.7 6 5 4 2 3

2 réflexions au sujet de « Atins »

  1. J’ai enfin rattrapé mon retard sur votre périple. Vu de chez nous, cela parait formidable. Mais pour vous parfois un casse tête. Pour information 1rlt vaut combien d’euro ?
    Continue à écrire, cela nous intéresse !!!

  2. We are follow you guys!
    Amazing pictures, is good to know that you are ok =)
    Now we want to follow your stesps in our next trip!

    Thanks for the inspiration!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *