Salar de Uyuni ou comment marcher sur du sel

Nous arrivons à Uyuni tard dans la soirée et nous empressons de trouver la bonne agence pour organiser notre tour de 3 jours dans le désert de sel. Nous posons nos sacs dans le premier hôtel que nous trouvons: El hospitaje Salvador situé au milieu des agences de bus. Nous commençons par une petite agence qui semble assez sérieuse où nous rencontrons Moritz, un allemand qui souhaite faire le même tour et finir son parcours en passant la frontière chilienne. Lou interroge une autre agence et nous tentons notre chance pour négocier le prix. Les trois jours dans le salar sont proposés pour 700 Bs par pers. pourtant toutes les agences vous annoncent toujours un peu plus mais vous font un discount spécialement pour vous. Inutile de tenter de négocier à moins de 700 car vous risquez de vous retrouver à plus qu’il n’en faut dans la voiture. Ainsi, à moins d’être 6 personnes pour remplir un 4×4, il vous sera difficile de faire mieux pour le prix. Pensez avant tout que l’agence ne baissera pas sa commission alors c’est votre guide qui sera victime de la ristourne obtenue (ce qui n’est pas l’idéal puisque vote guide est votre chauffeur et votre cuisinier…). Au bout d’une quinzaine de minutes de négociation, nous voici enregistrés auprès de l’agence Estrella del Sur pour un tour de 3 jours. Nous tentons de trouver quelque chose à manger mais sans succès, ici aussi la Bolivie ne mange que de la viande ou du poisson surgelé hors de prix.

Le 26 Juillet, top départ pour le salar

Nous arrivons en avance à l’agence, le départ est prévu pour 10h30 mais à 11h nous n’avons toujours pas vu la couleur de la voiture. La rue est pourtant pleine de 4×4 prêts pour le départ.UYUNISTREET UYUNISTREET1 UYUNISTREET2Nous en profitons pour faire connaissance avec les deux autres participants: Thomas (allemand lui aussi) et Chad (Australien). Vers 11h15, nous chargeons les sacs sur le toit et partons pour retrouver le dernier participant à son hôtel. Nous en apprenons davantage sur la nouvelle arrivée: Liz, originaire de Nouvelle Zélande, qui vit en Australie. A notre grande surprise, notre guide Josué ne s’occupe des courses qu’avant de quitter la ville. Les autres groupes ont facilement deux heures d’avance, ce décalage nous permettra peut être d’éviter la foule sur les arrêts de la journée. Bien que le cimetière des trains soit programmé, nous décidons de ne pas nous y rendre au profit de l’Isla de Pescado dans le salar. Josué nous confirme que me cimetière de trains est très loin de ce qu’il a pu être et que les plus belles machines se trouvent aujourd’hui dans la gare ferroviaire d’Uyuni. Après une petite heure de route, nous arrivons vers le premier village vivant de la production de sel: Colchani. Nous y découvrons les premières maisons de sel et un artisanat qui a un goût industriel.

SALARUYUNI1 SALARUYUNI2 SALARUYUNI3 SALARUYUNI4 SALARUYUNI10 SALARUYUNI11Nous y retrouvons une trentaine de 4×4 puisque ce petit village accueille la première pause déjeuner. Nous avons quartier libre durant une petite demi heure, juste le temps de se rendre compte que tous vendent la même chose et de faire un tour dans le musée de sel qui se trouve à l’extrémité.SALARUYUNI5 SALARUYUNI6 SALARUYUNI7 SALARUYUNI8 SALARUYUNI9

Nous passons à notre table de sel avant de poursuivre notre parcours.
SALARUYUNI1
Une ligne blanche à l’horizon se rapproche doucement, l’arrivée est un véritable enchantement. Pendant ques les garçons font les idiots, la vie suit son cour dans le désert.

SALARUYUNI9SALARUYUNI4SALARUYUNI5SALARUYUNI6SALARUYUNI8SALARUYUNI7SALARUYUNISALARUYUNI3SALARUYUNI2

Après un court moment d’adaptation, nous poursuivons notre route vers l’un des premiers établissement hôteliers construits dans le Salar. Cette structure a été fermée par les autorités gouvernementales pour cause de mauvais traîtement des eaux usées. Aujourd’hui, cet hôtel est un « musée » et reçoit toujours illégalement les randonneurs qui arrivent en vélo ou à pied.

SALARUYUNI10 SALARUYUNI11 SALARUYUNI13 SALARUYUNI12Nous arrivons rapidement à l’Isla Incahuasi qui compte plus de visiteurs que de cactus (entrée 30 Bs)…

SALARUYUNI14 SALARUYUNI15 SALARUYUNI16

Nous quittons vite cet attrape-touriste pour nous rendre 20 kms plus loin, à l’Isla de Pescado.

ISLADEPESCADOR1

Josué nous confie qu’il y a quelques années le parcours touristique passait par ici et non par Incahuasi, Isla de Pescado a perdu son trône car son sommet est trop difficile à atteindre pour les personnes âgées et les enfants. Dommage, la vue y est magnifique…ISLADEPESCADOR1B ISLADEPESCADORISLADEPESCADOR5ISLADEPESCADOR4 ISLADEPESCADOR3 ISLADEPESCADOR6 ISLADEPESCADOR7 ISLADEPESCADOR8 En attendant le coucher de soleil, nous avons expérimenté l’étrange effet d’optique qu’offre le salar. Nous n’avions que peu d’accessoires mais parfois cela peut suffir. ISLADEPESCADOR2 SALARUYUNI17 SALARUYUNI21SALARUYUNI18ISLADEPESCADO9 Nous avons très largement profiter de cette île incroyable et de ce cadre irréel. Dans le salar, la qualité de l’appareil photo utilisé importe peu puisque la beauté du lieu se charghe de tout.SALARUYUNI23 SALARUYUNI24 SALARUYUNI26 SALARUYUNI22 SALARUYUNI27De gauche à droite: Moritz, Chad, Thomas, Liz, Jenn et Lou

Nous voilà sur la route de notre hôtel, il fait déjà nuit noire alors qu’il n’est pas encore 19h. Découverte des chambres, thé de bienvenue et douches avant de passer à table. SALARUYUNI28 SALARJ2

Le 27 Juillet, jour de lagons

Nous avons une journée chargée, nous devons partir à 7h00 pour pouvoir tout voir. Le petit déjeuner est illuminé par le lever du soleil, une expérience unique qui promet le meilleur.

SALARJ21 SALARJ23 SALARJ22UYUNITOURD2Notre premier stop est la voie de chemin de fer qui se trouve au milieu de nulle part. Un petit goût de western et une expérience hors du temps. Imaginez vous dans un train, admirant toute la beauté de ce paysage désertique.

SALARJ24 SALARJ25 SALARJ26

Nous remontons en voiture vers notre prochaine destination: le mirador du volcan Ollague.

SALARJ29SALARJ28SALARJ27L’étape suivante est le lagon Canapa et ses flamands roses, sur la route, nous profitons de toute la beauté de ce paysage de montagnes.SALARJ210 SALARJ211SALARJ212 SALARJ213C’est la première fois que je vois ces animaux en milieu naturel et que je les regarde voler. LAGUNACANAPA LAGUNACANAPA1LAGUNACANAPA2

La destination suivante est le lagon Hedionda qui abrite une communauté encore plus importe de flamands, un régal pour les yeux. Nous y déjeunons avant de poursuivre notre route.LAGUNAHEDIONDA8LAGUNAHEDIONDA6LAGUNAHEDIONDA5 LAGUNAHEDIONDA7 LAGUNAHEDIONDA4 LAGUNAHEDIONDA3 LAGUNAHEDIONDA2 LAGUNAHEDIONDA1Nous partons ensuite pour le Laguna Honda, sur le chemin nous rencontrons les animaux caractéristiques du salar qui sont de lointains cousins des lamas, le paysage y est tout aussi incroyable.LAGUNAHONDA LAGUNAHONDA1 LAGUNAHONDA2Nous poursuivons notre route vers l’Arbol de Piedra que Chad réclame depuis le début du voyage. Les montagnes qui nous entourent sont toutes d’anciens volcans et ces rochers de toutes formes sont la preuve d’une ancienne activité volcanique. La roche a été forgée par le vent, ce qui signifie que l’Arbol de Piedra n’est pas à l’abri des années et qu’il pourrait s’écrouler dans quelques décennies.

ARBOLDEPIEDRA6 ARBOLDEPIEDRA5 ARBOLDEPIEDRA4Première roue creuvée…
ARBOLDEPIEDRA ARBOLDEPIEDRA1 L’Arbol de PiedraARBOLDEPIEDRA2

Notre dernière visite nous mène à l’entrée du Parc National Andin Eduardo Avaroa où nous découvrons le Laguna Colorada, nous sommes restés sans voix.LAGUNACOLORADA LAGUNACOLORADA1 LAGUNACOLORADA2 LAGUNACOLORADA3 LAGUNACOLORADA4 LAGUNACOLORADA5Dernier cadeau du ciel avant d’aller nous coucher.CIEL

Le 28 Juillet, expérience volcanique

Le réveil est encore plus matinal ce matin car nous devons quitter l’hôtel à 5h afin d’avoir la chance d’observer le Sol de Mañana et ses geysers. Nous nous régalons du lever de soleil depuis les fenêtres de la voiture. UYUNITOURD3 UYUNITOURD31 Arrivés à destination, nous découvrons ce décor surprenant. L’air est chargé en souffre et nous sommes contents de ne pas encore avoir pris notre petit déjeuner pour profiter pleinement de cette odeur d’oeuf pourri. Le spectacle nous console tout de même d’avoir passé une si courte nuit.
UYUNITOURD32 UYUNITOURD33 UYUNITOURD34 UYUNITOURD35 UYUNITOURD36 UYUNITOURD37 UYUNITOURD38UYUNITOURD310

La suite du parcours nous conduit au Laguna Salada caractérisé par son eau salée et son bassin thermal. Nous ne nous sommes pas équipés de nos maillots mais profitons du spectacle. La température extérieure environne les 10° et l’eau est tout juste tiède. Avis aux amateurs.UYUNITOURD312 UYUNITOURD311 UYUNITOURD313 UYUNITOURD314 UYUNITOURD315Un petit détour nous conduit au désert de Dali. Je vous ai ajouté les peintures qui ont fait naître ce mythe car Salvador n’a jamais mis les pieds ici.
UYUNITOURD316 UYUNITOURD317 UYUNITOURD318salvad10 nude-in-the-desert-landscape Les montagnes s’habillent d’une palette de couleurs très riche, un vrai bonheur pour les yeux.UYUNITOURD319 Face au volcan Licancabur (culminant à 5916m.) séparant la Bolivie du Chili, nous prenons la pause face au Laguna Verde. Josué nous explique qu’il y a un lac au sommet de 70 m. de large et de presque 10 m. de profondeur, il se trouve côté chilien. C’est l’un des lacs les plus élevés au monde.UYUNITOURD320 UYUNITOURD321 Après avoir déposé Moritz, Thomas et Chad, nous poursuivons la visite par le Laguna Blanca.UYUNITOURD322 Petite pause pour refaire le plein…UYUNITOURD323 Le Parc est resté fermé pendant une semaine avant notre passage, pour ceux qui regrettent de ne pas avoir tenté le coup, voici les raisons pour lesquelles les guides ne se risquent pas en temps de neige.UYUNITOURD324 UYUNITOURD325 UYUNITOURD326 UYUNITOURD327 UYUNITOURD328La voiture a si peu apprécié ce passage neigeux que nous sommes tombés en panne au milieu des élevages de lamas.UYUNITOURD330 UYUNITOURD329UYUNITOURD331

Un incident qui tombe à pic puisque nous avons eu le privilège d’admirer un coucher de soleil tout feu tout flamme avant de rentrer à Uyuni.
UYUNITOURD332 UYUNITOURD333 UYUNITOURD335 UYUNITOURD334Le 29 Juillet, dernier jour à Uyuni

Nous devons patienter pour prendre notre bus pour Villazon, il n’y a que deux départs par jour (l’un à 7h du matin et l’autre à 20h30, 50 Bs pp). Nous en profitons pour faire une dernière balade en ville.29-07 UYUNI CENTER2 Uyuni vit au rythme des tours quotidiens vers le Salar.29-07 UYUNI CENTER 29-07 UYUNI CENTER1 29-07 UYUNI CENTER3En cas de besoin, le bureau de l’immigration rallonge gratuitement votre séjour.29-07 UYUNI CENTER4 29-07 UYUNI CENTER5

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *