De Salta à Cafayate

Le 02 Août, bref passage dans le Nord

Après avoir embarqué dans un bus à La Quiaca en direction d’Humahuaca (45 Ps par pers.), nous avons rencontré Hannah et Tano (jeunes mariés allemands) faisant route vers Salta. A force de discussion, nous avons décidé de les suivre pour partager un bout de chemin ensemble. Nous avons acheté le prolongement de notre route à bord du bus jusque Salvador de Jujuy (40 Ps pp) et avons partager un taxi jusque Salta (60 Ps pp ou 40 Ps en bus). Je tiens à signaler cependant que nous avions initialement prévu une visite d’Humahuaca et sa Quebrada, les villages de Tilcara, de Purmamarca et la ville de Salavdor de Jujuy et ses environs. Tous les voyageurs rencontrés nous ont peint la beauté de cette région montagneuse et très paisible. Il faut avouer qu’ayant traversé de nuit, nous n’avons rien vu et avons eu peur de ne pas être capable de savourer le calme et le vide de ces contrées lointaines

Le 03 Août, une douce journée à Salta

Notre retour à la civilisation s’est fait dans la cour de notre hôtel face à l’ordinateur et la tablette. Une fois la France endormie, nous avons retrouvé nos compagnons de route pour un diner dans le meilleur restaurant de viande de Salta: La Monumental, Av Reyes Católicos 1450. Sur la route, nous passons devant une très belle église, le seul souvenir photo que nous avons de cette ville qui semble vraiment très belle.

saltaAttention, il existe deux établissements sur le même carrefour avec deux ambiances, deux menus et deux prix très différents. Je vous déconseille de diner au château à moins d’avoir une véritable occasion à fêter.la-monumentalPas de château pour nous, nous préférons l’ambiance familiale et conviviale de l’autre établissement, petits mangeurs s’abstenir.SALTA1Le 4 Août, en route pour les bodegas

Nous nous sommes donnés rendez vous de bonne heure au terminal de bus afin de nous rendre à Cafayate. Nous attrapons le bus de 10h30 avec la compagnie Flecha Bus (69 Ps pour le tarif étudiant que nous avons obtenu parce que nous sommes 4 en dernière minute). IMG_1807IMG_1808Nous traversons des paysages toujours plus désertiques et le chauffeur fait différentes pauses pour prendre des passagers ou en faire descendre.

CAFAYATECAFAYATE1CAFAYATE2CAFAYATE3CAFAYATE4

Nous traversons la sublime Quebrada de Las Conchas avant d’apercevoir les premiers pieds de vigne qui marquent notre arrivée à Cafayate.QUEBRADALASCONCHAS QUEBRADALASCONCHAS2 QUEBRADALASCONCHAS1 QUEBRADALASCONCHAS7 QUEBRADALASCONCHAS4 QUEBRADALASCONCHAS3 QUEBRADALASCONCHAS5 QUEBRADALASCONCHAS6 CAFAYATE5Tout juste le temps de nous installer et de manger quelques Saltenas à El Hornito ( 30 Ps la douzaine) et nous marchons sur la Ruta del Vino.
Fotos de El Hornito, Cafayate
El Hornito
RUTADELVINONotre première bodega est La Vasila Secreta qui se trouve à la sortie de la ville. L’entrée et la dégustation sont gratuites mais ne vous attendez pas à goûter plus de deux vins de table (un rouge et un blanc).RUTADELVINO1 RUTADELVINO2 RUTADELVINO3 RUTADELVINO4 RUTADELVINO5 RUTADELVINO6 La visite au musée y est intéressante et la porte du fond n’est autre que l’actuel système de production. RUTADELVINO7 RUTADELVINO8RUTADELVINO9Il est déjà tard, nous prenons les renseignements nécessaires pour visiter les autres bodegas en vélo puis rentrons déguster quelques fromages trouvés dans une épicerie de la place principale.

Le 5 Août, vignes, cactus et fromages

Imagen4

Petit-déjeuner dans l’estomac, nous récupérons nos bolides et roulons vers les bodegas. Il est encore tôt pour la dégustation alors nous poursuivons aussi loin que possible et arrivons jusque l’entrée de La Cueva du Rio Colorado et les peintures rupestres qui se trouvent non loin du Red de Turismo Campesino. Découvrant que chaque lieu nécessite au moins 1h30 de marche, nous décidons de nous rendre directement à la Bodega José Luis Mounier que nous avions croisé en chemin (dégustation 15 Ps pp, offerte si vous y déjeunez). RUTADELVINOCAFAYATE RUTADELVINOCAFAYATE1 RUTADELVINOCAFAYATE2 RUTADELVINOCAFAYATE3 RUTADELVINOCAFAYATE4 RUTADELVINOCAFAYATE5 RUTADELVINOCAFAYATE6

Juste avant de succomber à l’envie de faire une sieste dans l’herbe, nous retournons vers la ville et nous arrêtons à la bodega Hermanos Domingo (10 Ps visite et dégustation, le ticket fait office d’avoir si vous achetez une bouteille).RUTADELVINOCAFAYATE7 RUTADELVINOCAFAYATE8

Nous devons rapporter les vélos à 18h mais le temps file comme le vent. Il nous reste à peine plus d’une heure pour visiter la fabrique de fromage qui se trouve de l’autre côté de la ville.

Cabras 009 RUTADELVINOCAFAYATE13 RUTADELVINOCAFAYATE9 RUTADELVINOCAFAYATE10 En période de reproduction, un mâle peut engrosser vingt femelles par jour et l’élevage compte plus de 500 animaux. Seuls cinq mâles suffisent pour remplir cette mission.RUTADELVINOCAFAYATE11

Les chevreaux restent auprès de leur mère les deux premiers mois pour l’allaitement et pour leur survie en général. Ils sont ensuite séparés par

RUTADELVINOCAFAYATE12Nous en avons beaucoup appris aujourd’hui et avons recroisé Liz (voir Uyuni), nous retournons les vélos vers 19h (45 Ps par vélo chez le monsieur qui tient sa propre petite échoppe). Nous faisons une sieste avant de profiter d’un dernier diner ensemble à La Carreta de Don Olegario (site) sur la place principale.

Photos de La carreta de don Olegario, Cafayate
La carreta de don Olegario

Le 6 Août, du Far West à la ville

Nos compagnons de route nous quittent de bon matin pour retourner à Salta. Nous passons la matinée à tenter de rejoindre La Rioja sans passer par Tucuman. Nous faisons des va-et-vient entre les deux compagnies présentes ici et trouvons finalement une alternative en passant par Alcheral, non loin de Monteros (126 Ps pp avec Aconquija). Nous devrions trouver un autre bus depuis cette route car toutes les compagnies partant de Tucuman passent par là. Nous profitons du temps qu’il nous reste pour admirer le décor de Western de Cafayate et nous balader à la Feria artisanale.  CAFAYATE5 CAFAYATE4 CAFAYATE6 CAFAYATE3 CAFAYATE2 CAFAYATE1 CAFAYATE14 CAFAYATE7 CAFAYATE8 CAFAYATE9 CAFAYATE11 CAFAYATE10 CAFAYATE12 CAFAYATE13

6 réflexions au sujet de « De Salta à Cafayate »

  1. Vous avez fait la route des vins, les cépages de ces vins viennent d’où ?
    Gouter le vin et faire du vélo, voilà au moins une bonne idée, pas d’alcooltest.
    d’après les photos c’est un endroit aride.
    au fait pourquoi le maïs est noir ? Sinon merci pour ces découvertes.
    vous avez l’air un peu fatigué, vous devriez vous arrêter quelques jours pour vous reposer un peu !!!! bisous Djami

    • Coucou Djami! Certains cépages dont le Torrontès sont typiquement argentins. La région de Cafayate est très ensoleillée toute l’année mais il n’y fait pas si chaud. Comme en Bolivie, les maïs sont beaucoup plus gros et de couleur différentes, il s’agit seulement d’une variété que nous ne cultivons ni en France ni ailleurs. Nous avons passé la journée au lit hier, mine de rien la route c’est fatiguant 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *