Mexico, Distrito Federal

Le 17 Octobre, en route pour le Mexique

Le vol se passe très bien et la vue dont nous profitons durant le vol ne pourrait être plus belle. Le sentiment d’être au dessus du monde et le coucher de soleil vacillant entre bleu et rose jusque s’éteindre dans les lumières de la ville.PA170720PA170714

PA170716

PA170741 PA170736 PA170754 PA170767 PA170772En sortant de l’avion, nous ne comprenons pas bien comment fonctionne le contrôle de douane. Nous appuyons sur un bouton et la machine décide si oui ou non nous devons passer à la fouille.

A la recherche du bus rejoignant le centre, nous rencontrons Alex. Il nous explique le système des cartes rechargeables, ces dernières sont utiles pour le métrobus et le métro. Le trajet aéroport- centre ville vaut 40 MXP, pensez à recharger suffisament votre carte.

Prenez du liquide, euro ou dollars US, avec vous pour le changer sur place car tout les distributeurs prennent des commissions auquelles est ajoutée une taxe, l’IVA.mapa_metrobus df_metro_map Il nous accompagne pendant près de deux heures à la recherche de notre hôtel, le Suites DF. Nous découvrons que les prix pratiqués représentent presque le double de ceux affichés sur internet et la réceptionniste nous explique que les prix sont par personnes et non par chambre… Nous n’avons pas vraiment le choix, il est déjà 22h, rester dans les rues pourrait devenir dangereux. Nous nous retrouvons seuls dans un dortoir de 6 avec une salle d’eau attenante pour 360 Mxp.

Le 18 Octobre, visite du centre historique

Alex nous retrouve en fin de matinée pour découvrir avec nous la capitale. Etant originaire de Monterrey, ville située plus au nord, notre guide du jour n’en sait pas plus que nous sur celle que l’on appelle DF pour Distrito Federal. Nous suivons une liste établie pour une visite express en 3 jours. En sortant de l’hôtel, nous tombons nez à nez avec le monument de la Revolucion, envahit par une manifestation de professeurs qui dure depuis plusieurs mois.PA180774 En nous rendant vers l’arrêt de bus le plus proche, nous rencontrons la statut du dernier général maya ayant combattu les espagnols.PA180777 Nous entamons notre parcours au cœur du centre historique avec la Catedral Metropolitana. Nous entrons et découvrons un orgue suspendu en bois d’une beauté rare et des colonnes très irrégulières qui donnent presque le mal de mer. PA180780 PA180784PA180790PA180785 PA180788Nous nous mêlons à la messe, particulièrement festive, constituée de chants, de danses, de ballons rouges et d’une machine à bulles…PA180804 PA180808Alex nous explique que la ville est construite sur un lac, recouvert de terre par les mayas puis par les espagnols, comme le démontre le plan établi non loin de là.PA180824 Cependant, le sol n’étant pas stable, la plupart des monuments semblent pencher d’un sens ou de l’autre. Les pyramides de la cité maya ont été déconstruites par les conquistadors afin d’édifier les églises à partir des même pierres. Ceci explique le triste état du temple Mayor démantelé pour donner vie à l’église Sagrario Metropolitano, acoudé à la cathédrale.PA180836 PA180835PA180813 PA180819Nous traversons la place principale et découvrons le Palacio del Gobierno.PA180822 Il s’agit des bureaux du gouvernement et non du lieu de résidence du Président. Nous découvrons à quelques rues une ancienne église qui semble elle aussi sortie d’une œuvre surréaliste. PA180838Nous y visitons une exposition déroutante par ses œuvres. La première est une boutique éphémère de tee-shirts vendus au profit des enfants travaillant dans les usines textiles. La seconde est la projection cinématographique mettant en scène une carcasse de porc crucifiée et dévorée par une horde de requins. Une halte dans la troisième salle vous replace dans l’enceinte de l’église, ses peintures murales et ses vitaux brisés semblent prendre vie. L’oeuvre principale se trouve dans la salle suivante, plongés dans l’obscurité l’on observe un faisseau laser de couleur rouge projeté dans toute la salle, au centre réside une plate forme éclairée de trois lampes à néon représentant le véritable niveau du sol. La dernière œuvre est particulièrement mise en avant, sans vraiment comprendre pourquoi, elle expose des machines à laver en marche sous une plus artificielle…PA180840 PA180849 PA180855 PA180853 PA180857 La visite se poursuit sur la terrasse du restaurant El Mayor surplombant le Temple du même nom et offre une visite aérienne particulièrement intéressante. PA180865 PA180864 PA180862 PA180860Prenez le temps de boire un verre au Deli Mayor, cette cafétéria est bien plus abordable que le restaurant. L’accès au Templo Mayor et son musée vous coûtera 57 MPS. Nous n’avons pas fait la visite car il y avait de monde et qu’il nous fallait nous séparer des boissons que nous avons dans notre sac.

Une pause déjeuner dans une ambiance populaire et nous voici encerclé de locaux et de tacos. Je vous laisse découvrir la carte pour vous mettre en appétit bien que nous non plus n’ayons pas vraiment compris.PA180877 PA180878 PA180879 PA180881 PA180883 PA180885 PA180886Nous marchons jusqu’au Palacio de Bellas Artes en marquant un arrêt au bureau central de poste. Un décor historique, d’une beauté authentique, fait d’immenses pièces de bronze venu d’Italie. PA180895 PA180898 PA180903 PA180901 PA180897Le Palacio de Bellas Artes offre un décor plus sobre étendu sur plusieurs étages, chacun d’eux étant dédié à une discipline particulière.PA180934 PA180937 PA180944 PA180941 La pluie commence à tomber, nous rentrons. Si le ciel vous le permet, monter la tour Latinoamericana pour admirer la ville illuminée.

2torrelatinoamericana2Le 19 Octobre, Musée d’Anthropologie.

Alex est parti pour le week end, nous voici donc livrés à nous même dans les rues de Mexico. Nous sommes pris en charge par deux pensionnaires de l’hôtel qui nous conduisent à l’arrêt de bus menant au musée le plus important et le plus instructif de la ville, situé à l’arrêt Chapultapec. Nous passons les portes du célèbre Museo de Antropologia (57 MPS). Nous prenons un long court d’histoire débutant avec les hommes préhistoriques et parcourant les siècles jusque nos jours. Prévoyez la journée, la visite est particulièrement intéressante, bien illustrée et organisée chronologiquement ou géographiquement. Dès l’ère paléontologique, la coexistence des mayas et de leurs contemporains marquent la vie mexicaine. Les expositions extérieures viennent compléter et enrichir les récits contés à l’intérieur. L’exposition sur le site de Téotihuacan nous prépare à notre visite prochaine. Un lieu incroyable de culture et de connaissances que nous avons le bonheur de partager avec vous en 299 photos parce que je n’ai pas su trancher dans l’histoire… PA190952 PA190957 IMG-20131019-00725 La Capitale avant l’arrivée des conquistadors.IMG-20131019-00719Modélisation de la cité de Teotihuacan

La pluie nous surprend vers 18h et ne nous quittera pas de la nuit.

Le 20 Octobre, Museo de Arte Moderno.

Après une matinée à tenter d’établir le contact avec la France, nous profitons de cette belle journée pour nous balader. L’axe principal de Reforma a été fermé à la circulation pour laisser place aux vélos. Nous apprenons dans l’après-midi que les musées ont ouvert leurs portes au public. Nous retournons donc à la station Chapultapec pour découvrir le Castillo et le Museo de Arte Moderno. Alex a insisté pour que nous allions jusqu’au château Chapultapec car il a joué un rôle important lors de la guerre des Pastels qui opposa le Mexique à la France en 1844.3Castillo-de-Chapultepec-MéxicoBosque-de-Chapultepec

Nous allons ensuite au Musée d’art moderne pour y découvrir ses œuvres plus abstraites les unes que les autres. PA201197 PA201212 PA201214 museo de arte moderno mexico dfPA201210 PA201220 PA201227 PA201226 PA201225 PA201222 PA201206 PA201228Nous finissons l’après-midi flânant dans le parc gigantesque qui relie les trois musées et le Castillo. PA201233 PA201231Nous sommes dimanche, les allées sont pleines d’enfants maquillés accompagnés de leur parent qui semblent avoir cédé au dernier caprice de leur progéniture. Petits et grands sont admiratifs et participent volontiers aux nombreux spectacles de clowns.PA201232

2 réflexions au sujet de « Mexico, Distrito Federal »

  1. Vous confondez Mayas et Aztèques… Cuitlachuac était nahuatl, et ce sont les nahuatls (aztèques) qui ont construit la ville de Mexico (Tenochtitlan) sur un lac… Il s’agit du Chateau de Chapultepec et non de Chapultapec. El Palacio de Bellas Artes est un exemple d’Art Nouveau rare et non un style plus sobre que la poste centrale… Une copie de palais vénitien… Qu’est-ce qu’un décor historique ? Une beauté authentique ? Quant aux églises churriguéresques, elles n’ont rien de surréaliste comme vous l’écrivez… Voilá , à vous lire, un bien curieux compte-rendu d’une visite de la plus grande ville du monde après la conurbation de Tokyo.

    • Merci beaucoup Georges pour toutes ces très précieuses corrections. Mes connaissances en la matière ne dépassent pas le cours élémentaire. Pardonnez mes facilités de langage, j’avoue ne pas réaliser que des personnes telles que vous seraient susceptibles de me lire. Je suis à la fois flattée et confuse d’avoir fait tant d’erreur. Les noms cités et leur orthographe sont fidèles aux indications trouvées sur place. J’ai bien tenté de faire des recherches plus appronfondies mais il est difficile de trouver une information lorsque l’on ne sait pas où chercher.
      Merci encore pour votre collaboration rendant ce site plus éducatif et plus complet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *