Dzibilchaltun et Progresso

Le 1er Novembre, Dzibilchaltun et Progresso.

Juan Carlos joue le guide pour notre plus grand plaisir. Nous commençons la journée avec la visite du site maya de Dzibilchaltun. Certes, le lieu n’est pas aussi grand que les précédents mais vous trouverez ici l’un des deux derniers chemins de pierres blanches mayas. L’entrée vous conduit, à travers de nombreuses sculptures venues de tout le Mexique, vers un musée où l’on en apprend davantage sur l’histoire de la région. PB011890PB011917PB011908PB011904PB011899PB011896PB011892Ces informations précieuses nous permettent de mieux comprendre la situation des différents sites et leur rôle. Nous découvrons l’ampleur du culte voué à Chaac, dieu de la pluie présentant un nez en tourbillon. 

PB011922

Nous retrouvons le célèbre Chac-Mool présent dans chacune des cités visitées et prenant part dans le rituel du sacrifice.PB011911 Les poteries et les sculptures présentées sous vitrine viennent compléter la grandeur des cités de pierre. On comprend qu’elle a pu être la vie quotidienne des mayas et l’on admire leur technique d’un moderne déstabilisant.PB011926 PB011951 PB011940 PB011935 On apprend à déchiffrer le calendrier maya, leur vie avec les dieux et entre les différents peuples. Dzibilchaltun signifie « là où il y a des écritures sur des pierres plates », dit comme cela rien de très intéressant mais la cité est l’une des plus vieille de la civilisation maya. Elle est donc l’un des rares témoignages laissés par les différentes générations étendues sur plus de deux milles ans.PB011954 PB011963 PB011956

Nous découvrons les poupées du Templo de las siete Munecas, d’un style rudimentaire et insaisissable, elles ont été retrouvées au fond du temple qui porte aujourd’hui ce nom. Il s’agirait probablement d’offrandes faites au moment de la fondation du temple. Nous découvrons aussi les maisons mayas que l’on rencontre encore dans certaines régions retirées du Mexique.PB011968 PB012027 PB011984 PB011975

Nous évoluons timidement dans l’enceinte sous un soleil ardent. Nous gagnons la pyramide dont la célébrité tient à son emplacement. En effet, lors du solstice d’été, le soleil semble passer à travers sa porte. Une précision incroyable pour une construction si antique. PB012044 PB012055 PB012050 PB012047La chapelle à ciel ouvert est une belle démonstration du métissage des cultures maya et espagnole.PB012062La cité est stratégiquement placée non loin de différents cénotes. Les cénotes sont des cratères formés lors de la chute de la météorites responsable de la disparition des dinosaures. Il s’agit aujourd’hui de piscine naturelle souterraine ou à l’aire libre dont l’eau est naturellement filtrée par la roche.PB012067 PB012069 PB012101 PB012098 PB012081Nous quittons la cité maya pour nous rendre sur la côte à Progresso.PB012124 PB012123

Nous découvrons notre première vraie plage mexicaine telle qu’on se l’imagine. Nous déjeunons en bord de mer et tentons de comprendre la michelada.

PB012115 PB012119 PB012111 PB012122 PB012110PB012121PB012109 PB012108 PB012107En rentrant nous passons faire quelques courses pour la soirée sushis.PB012127 PB012128

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *